BLIND TATTOO

Çà commence par une idée, on pense que c'est stupide et puis finalement on se dit que ça ne coute rien de la coucher sur papier. Les idées les plus stupides nous font réagir, c'est peut être parce-qu’il y a quelque-chose d'insaisissable à prendre. Si l'on nettoie et contextualise nos lubies, peut-être qu'il y a du beau et de l'intelligence à tirer de ça?  

On ferme les yeux, on essaye d'imaginer à nouveau ce qui est le plus simple à comprendre. Les yeux sont couverts de peau et les phosphènes accompagnent les idées que j'essaye de coder avec mon Français. 
Je me dis que personne ne le fera mais qu'exprimer une idée révèle aussi une forme de liberté de créer l'imaginaire en public. Le fantasme est couché et je n'attends pas de mécène.

Et puis tu es là!

Nous avons déjà été animé par des énergies spontanées où la montre nous a réunis mais ce coup-ci il m'est impossible de voir les aiguilles bouger; je dois les sentir dans la peau.
Tu guides mes mains sur une peau qui m'est offerte au son de la "complicité". 

Je crée un cadre pour nous rassurer et nous protéger. Je m'appuie dessus pour aller un peu plus loin et physiquement nous sommes bien en dehors de ces grosses bordures noires. Le voyage se fait sous la peau de mes yeux fermés et des tiens qui sentent mes forces et mes faiblesses en quelques traits.

J'ai entendu de nombreuses fois que cacher c'est mieux révéler. Je pense l'avoir compris mais aujourd’hui je le vis. Le tatouage est une action où le geste guidé d'une intention peut être plus symbolique qu'un dessin codé. Le tatouage devient un fragment d'un instant vécu que l'on tente de figer comme un polaroid incapable de capter clairement ce qui se passe à 360°. Et pourtant ce polaroid nous connecte sans aucun filtre avec cet instant. Il ne tient qu'à nous de rentrer dans ce cadre et de fermer les yeux pour voir ce qui se passe autour.